Get Adobe Flash player
Actualités

 Fête du 16 juin : 50 ans de l’Apei et 10 ans du Foyer Vignes et Tilleuls

P1020388

IMG_2862

IMG_2879

IMG_3146 IMG_1871

IMG_3156

.

.

 Le mot de la Présidente.

 

. marie-jo-kakemono3Les débuts d’années sont généralement des moments porteurs y compris pour les bénévoles associatifs que nous sommes et qui font vivre le mouvement parental. Ils sont l’occasion de renouveler nos énergies pour  imaginer de nouvelles actions au bénéfice des personnes en situation de handicap mental et de leurs familles. L’Apei de la Vallée de Chevreuse reste bien sûr un acteur principal de l’Adapei 91. Au sein de cette instance départementale, elle assure avec d’autres parents et les directrices la gestion des quatre établissements : La Maison de Vaubrun, Le Foyer Vignes et Tilleuls, La Résidence Soleil et La Maison Valentine ; elle partage les réflexions sur les conditions d’évolution de ces structures. En parallèle, elle participe activement aux initiatives du Copil « Vie associative » : démarches auprès des mairies, formation S3A à l’accueil, à l’accompagnement et à l’accessibilité des personnes handicapées mentales, commissions de travail sur l’accueil des personnes vieillissantes, sur le besoin de répit pour les aidants, souci d’élargissement de sa base.  De son côté, l’Apei de la Vallée de Chevreuse poursuit son évolution vers un engagement militant plus ancré sur le terrain. Elle essaie de développer des partenariats de proximité avec les communes et des associations, par exemple avec l’association DETOURS qui oeuvre dans le champ de l’autisme. L’Apei s’investit  aussi de plus en plus dans des actions de sensibilisation au handicap mental et elle a la volonté de se faire mieux connaître, à l’occasion des campagnes Unapei (« Vente de brioches » , « Noël ») ou de manifestations locales comme la célébration des 40 ans de la ville des Ulis le 17 février prochain.

La belle fête du 16 juin ne nous fait pas oublier, bien au contraire, tout ce qu’il conviendrait de mettre en place pour aider les personnes handicapées et leurs familles trop souvent isolées et en difficulté. En effet, les solutions d’accueil sont nettement insuffisantes, les possibilités d’inclusion scolaire et sociale trop limitées. C’est pourquoi  j’appelle chacun à se mobiliser et à nous rejoindre pour être plus forts et plus efficaces.  

Marie-Jo GRIGIS